Version HTML ?



Pleine Lune

Errant dans les limbes profondes d'un soir d'été, Farondor progressait péniblement dans un marécage où la putréfaction environnante donnait de profonds relents de nausée. Il y cherchait ce qu'il ignorait et il y trouverait ce qu'il craignait le plus.

Soudain une vague violente de souvenir s'imposa à sa volonté : de longs battements de coeur perforant sa cage thoracique... un mal de crâne intense...un miroir brisé, une porte enfoncée et ce corps ... le corps de sa femme gisant sur le sol parmi les débris de vaisselle fracassée par ce qui avait dû être une longue boucherie... Un CRI ...la porte de la chambre de son fils s'ouvrit en un grincement à la limite de la tolérance auditive, et le rire de cette forme furtive et rapide qui s'échappa en traversant le mur tel un animal enragé. Farondor savait à quoi s'attendre, mais il devait entrer dans la chambre de son fils pour vérifier ... REVEIL...

Farondor se releva le corps maculé de boue visqueuse. Un hurlement se fit entendre près du Saule Pleureur ancestral symbole de sa famille. L'épée de Farondor sorti de son fourreau dans une gerbe d'étincelles et en un claquement sinistre ; ce serait la dernière fois qu'elle servirait et il le savait obstinément. Il s'avança vers le Saule et il vit très nettement cette forme en train de déchiqueter le corps d'un enfant, victime de sa promenade nocturne. Cela en était trop, Farondor sauta l'épée à la main vers la forme poilue avant de se rendre compte qu'elle était déjà passée derrière lui à une vitesse phénoménale, lui lacérant les omoplates de coups de griffes.

Farondor gisait par terre sur cette terre meuble et visqueuse, ses jambes ne lui répondaient plus mais il savait pertinemment que la créature lui dévorait les membres fatigués par une nuit entière de poursuite. Il leva son regard et vit la lune, pleine, pleine du sang de sa famille, de son propre sang et du sang des victimes à venir. Il y aperçut le doux visage de son fils se métamorphoser en ce visage hideux qui le déchiquetait. Un long sanglot lui échappa et puis pfui plus rien du tout.

Ecrire à Glorfindel
© Glorfindel








Ecrire à Angerboda
© Angerboda



Publication : Concours "Rencontre sous la Lune" (Mai 2001)
Dernière modification : 07 November 2006


Noter cette page : Vous devez vous identifier pour utiliser le système de notation

A toi de choisir parmi les récits et illustrations sur le site

Elemmirë
Les Enfants de la Lune
Fladnag
Face Cachée
Illmore O'burn
Bronzage
Narwa Roquen
Justice Fauve
Pluie
Rencontres
Yasbane
Comment la Lune acquit ses Tâches illustré par Colibri
Arwen
La Dernière Rencontre
Glorfindel
Pleine Lune illustré par Angerboda
Mathilde
Lunelithil
Pluie
Sous la Lune
Telglin
Illusion de Vie
Vifsorbier
L'Arpenteur
Yin
Tonnerre
ze-poete
Rencontre sous la Lune  

signifie que la participation est un Texte.
signifie que la participation contient un Dessin.


Aucun Commentaire



Ajouter un commentaire

Pseudo
Mail
Titre ou commentaire concis
Commentaire détaillé
(Optionnel)



Page générée en 77 ms - 156 connectés dont 4 robots
2000-2017 © Cercledefaeries